Forum POITIERS BRUITS

Espace de communication entre activistes, public de Poitiers etc.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 The Ballad Of Genesis and Lady Jaye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le dietrich

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 32
Poitiers : Les champs marqués d'un * sont obligatoires
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: The Ballad Of Genesis and Lady Jaye   Sam 5 Nov - 0:38



The Ballad of Genesis and Lady Jaye
de Marie Losier.
Au Cinéma Le Dietrich jusqu'au samedi 12 novembre.

« The Ballad of Genesis and Lady Jaye », de la réalisatrice Marie Losier, a reçu le Teddy du Meilleur Documentaire. Il s’agit d’une réflexion forte sur la notion de genre à travers le portrait croisé de l’artiste Genesis Breyer P-Orridge et de sa femme, Lady Jaye, qui par amour ont décidé de se fondre en une seule entité (pandrogynie).

Genesis Breyer P-Orridge (né Neil Andrew Megson le 22 février 1950 à Manchester) est un artiste, performer, musicien et écrivain britannique. Il a fait l’objet de nombreuses controverses suite à ses performances conflictuelles des débuts, avec COUM Transmissions à la fin des années 1960 et au début des années 1970, puis avec le groupe Throbbing Gristle à la fin de la décennie, précurseurs de la musique industrielle centrés autour de thématiques déviantes tels la prostitution, la pornographie, l’occultisme ou les tueurs en série. Ses travaux musicaux ultérieurs avec Psychic TV lui valurent une reconnaissance plus large, et même quelques singles à succès. Il a collaboré à la réalisation de plus de 200 productions musicales.

Lady Jaye (née Jacqueline Breyer) est la seconde femme de Genesis Breyer P-Orridge avec laquelle ce dernier s’est installé à Brooklyn, New York, à partir des années 2000. Tous les deux se sont lancés dans une expérimentation corporelle inédite : ils ont subit des opérations de chirurgie plastique dans le but de devenir physiquement semblables. « L’idée n’est pas d’être jumeaux mais d’être deux parties d’un nouvel être », un être « pandrogyne » (pandrogynous) qui s’appellerait « Genesis Breyer P-Orridge ». Genesis a notamment reçu des implants mammaires et a commencé à parler de lui même en utilisant le pronom neutre anglais « s/he ». Le 11 octobre 2007, Genesis Breyer P-Orridge annonce le décès inattendu de Lady Jaye Breyer P-Orridge. Lady Jaye est apparemment morte soudainement le 9 octobre d’une maladie cardiaque qui n’avait pas été diagnostiquée.

La réalisatrice Française Marie Losier a décidé de raconter cette histoire d’amour hors du commun dans son documentaire « The Ballad of Genesis and Lady Jaye ».

Maledial.








!! ++++ !!

!! ++++ !!


http://le-dietrich.fr
fakebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-dietrich.fr/
 
The Ballad Of Genesis and Lady Jaye
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Presse] Lady Gaga et Bill Kaulitz, quel look est le plus rare ?
» Opéra comique - Eötvös - Lady Sarashina
» Nouveau single de Lady Antebellum : "American Honey"
» Tattoo'd Lady (Tattoo + Irish Tour)
» [Vote until your fingers bleed] MTV Brésil - Meilleure cover de Lady Gaga

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum POITIERS BRUITS :: LA GRANDE DISCUSSION :: Lectures et Visionnages-
Sauter vers: