Forum POITIERS BRUITS

Espace de communication entre activistes, public de Poitiers etc.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [27-28-29/06/2014] FESTIVAL BRUISME #4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jajard
Admin
avatar

Nombre de messages : 756
Age : 33
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: [27-28-29/06/2014] FESTIVAL BRUISME #4   Jeu 5 Juin - 23:27



l'affiche est assez grande ?

http://festival-bruisme.blogspot.fr
http://festival-bruisme.blogspot.fr
http://festival-bruisme.blogspot.fr

Vendredi 27.06  Le Confort Moderne

19h - entrée libre
Rosette   (France)
Braderie sonore

Freaks ou bêtes de scène ? Tristes clowns ou fumistes géniaux ? L’infernale machine de foire Rosette débarque avec son bric-à-brac musical sans queue ni tête, sans leader ni soliste. Ils orchestrent un joyeux foutoir où l’on croise des peluches pleurnicheuses, des ballons de baudruche couineurs, des grincements de crécelle mais aussi, quand même, de vrais instruments. Ils égratignent le rock, charrient le jazz, pourrissent un demi-siècle d’expérimentations sonores, entre régression totale et démarche visionnaire.

21h - 3,50€ // 12€ // 14€
Poincaré   (France)
Big band de bling et de blang

Dix hommes, dix guitares, cent pédales ! Une joyeuse partouze de la six-cordes, imaginée dans les plus sombres bouges de Metz, Babylone du rock frenchie. Avec dedans des bouts de Feeling of Love, Zero Degré, My Lovely Underground et bien d’autres. Mais aussi du VJing psychédélique, des nappes de shoegaze crasseux, des larsens à peu près maîtrisés, des envolées lyriques mélo ou des coups de boutoir métal. Et de la guitare…

Stripe   (France)
Orage mécanique

Arnaud Paquotte est une espèce de savant fou, un Professeur Tournesol du son. Avec cette installation composée de surfaces électrifiées, d’amplis et d’objets sonores non identifiés, on plonge dans l’obscurité pour mieux entrevoir le chemin du son. Un peu comme si on avait dénudé les câbles pour suivre le déplacement des électrons qui œuvrent d’habitude en secret. Mais au diable la technique, c’est de poésie dont il s’agit ici. Brutale, industrielle, mais légère et lumineuse comme ses étincelles.

N.E.W   (Grande-Bretagne)
Free !

C’est sans doute du jazz, tendance free historique… mais qu’est-ce qu’on s’en fout ! Parce que NEW, même si c’est pas très neuf, c’est un sacré coup de frais dans les esgourdes et, avant tout, de la Musique. Du grand art même, joué par des orfèvres, des artisans délicats, mais à fond la caisse. Comme s’ils ne devaient jamais s’en relever, comme si leurs vies et les nôtres en dépendaient. Un shoot d’énergie pure à réveiller le plus blasé des mélomanes accros.

Nikos Veliotis   (Grèce)
Doom baroque

Son truc à lui, c’est l’épure. Se concentrer sur l’essentiel, la substantifique moelle. Chasser l’enluminure, traquer la fioriture. Cette démarche, chez d’autres, on appelle ça le minimalisme. Mais lui c’est un généreux, alors il fait plutôt dans le maximalisme… Avec les années, débarrassée de ses oripeaux, réduite à son plus simple appareil, sa musique est devenue plus monumentale que jamais. Son son n’a jamais été aussi riche, massif. Plus il en enlève, plus ça pèse lourd. Et plus c’est beau.

Samedi 28.06  Le Confort Moderne

17h30 - entrée libre
Splatch   (France)
Impro schizophrénique

C’est pas qu’ils savent pas choisir, c’est juste qu’ils veulent tout. La fragilité du tout acoustique ET le champ des possibles de l’amplification. Ou l’inverse… Son direct ou micro de proximité pour la trompette, guitare électrique ou bien classique, trombone au naturel ou en stéréo, chacun aux manettes d’un dispositif hybride, ils jonglent savamment entre musique concrète minimaliste et drones tonitruants.

19h - entrée libre
Charlie O   (France)
Post musette

Accroché à son Hammond C3 comme une patelle à son rocher, le vent du large soufflant de sa cabine Leslie, la moustache fière et la chemise toujours impeccable, Charlie O lutte depuis une vingtaine d’années contre le mauvais goût musical. Ses doigts agiles font chavirer les gonzesses, son groove diabolique fait chalouper les vieux loups de mer. Il s’insinue en toi, imparable… regarde, ton corps bouge déjà.

21h - 3,50€ // 12€ // 14€
Zoho   (Belgique)
Mur du son

On en connaît qui disent vouloir être proches de leurs auditeurs. Partager le feeling, tout ça… Eux, ils décident de pas faire semblant et de jouer tout en étant dans le public. Au premier rang mais traversés par les mêmes vibrations, bousculés par les mêmes vagues. Coincés entre les spectateurs et un mur d’amplis en guise de sono. Face à eux-mêmes donc. Tous dans le même navire, on sombre inexorablement dans un magma sonore inquiétant mais fascinant.

Sowari   (France, Allemagne, Grande-Bretagne)
Beauté fatale

Trois improvisateurs hors du commun, dans un au-delà de la musique. Un monde à part où la maîtrise instrumentale n'impose plus de contraintes. D’ailleurs, y a-t-il encore des instruments ici ? Où l'on ne sait plus si c'est le son qui fait le geste ou le geste qui fait le son. Où l'imprévisible s'installe comme une envoûtante et généreuse évidence pour laisser surgir des flots de poésie, éblouissants, foudroyants. Et encore, c’est un peu réducteur... Sowari, ça donne une idée de l’infini.

Ava Mendoza / Will Guthrie / Maxime Petit   (Etats-Unis, France)
Non french PD jazz

De source sûre, on sait qu’on tient là un grand groupe ! Sauf qu’ils n’ont encore jamais joué ensemble… Du coup, que dire ? Que Will Guthrie est un génie du drumming ? Que le bassiste commence à sérieusement nous intriguer ? Qu’on est pas peu fiers de recevoir dans le Poitou une grande dame des musiques de traviole made in New York ? Que vu le pedigree des trois animaux, ça va forcément être énorme ? Et une fois qu’on aura dit ça ?! On en recause après le concert, il ne devrait plus y avoir qu’à aligner les superlatifs…

Dimanche 29.06

15h - 3€   ◘ Cinéma Le Dietrich
Parallax Sounds
Documentaire musical
Un film de Augusto Contento (2012, 94’, VOSTFR)
Parallax Sounds explore Chicago et plus précisément la connexion très intime qui existe entre sa bouillonnante scène musicale et son architecture. Une relation qui innerve l'œuvre de bon nombre des musiciens qui y évoluent, de Steve Albini à Ken Vandermark, en passant par David Grubbs, Ian Williams, Terrie Ex… Une créativité jamais démentie, qui fait le lien entre les énergies underground d'hier et le maelström esthétique de demain.

17h30 - 3,50€ / 6€   ◘ Le Lieu Multiple
L’Échelle de Mohs   (France)

Au départ, les tympans et les rétines sont en confiance, attirés par quelques sons ténus, des lueurs blafardes. Ça chuchote, ça frotte, ça scintille. Puis le ton monte... La diva gronde, Tô attaque au marteau piqueur et le batteur branche ses cymbales sur le 220 alors que les pellicules s’embrasent. Le son devient énorme, l’image hypnotise. A grand renfort de larsens dévastateurs, de coups de kick telluriques, d’agressions rétiniennes, ils tranchent dans la matière sonore et visuelle. L’apocalypse est proche.

Frequencies   (Canada)
Magie 2.0

Nicolas Bernier est un manipulateur. D’ondes. Il traite en temps réel des séquences lumineuses et sonores en générant des arcs de lumière à l’intérieur de petites structures en acrylique. Qui font des bruits. Enfin des sons. De la musique quoi ! Comme si les notes devenaient visibles et la lumière audible. En fait, c’est pas bien simple à décrire avec des mots… mais qu’est-ce que c’est beau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[27-28-29/06/2014] FESTIVAL BRUISME #4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Festival musique militaire Caen 2 au 9 juin
» Main Square 2014 (3-4-5 juillet)
» Téléthon 2014 - Festival rock - Panazol (87)
» News Metal
» Loaf Festival: 14 juin 2014 - Eupen ( BE )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum POITIERS BRUITS :: CONCERTS :: Concerts à Poitiers et alentours-
Sauter vers: